dimanche 22 juillet 2012

Jeux olympiques de Tokyo - 1964

Date : du 10 octobre au 24 octobre
Pays : 93 (comités olympiques nationaux)
Athlètes : 5 151 (4 472 hommes, 678 femmes)
Épreuves : 163

Le C.I.O. avait accordé les Jeux olympiques de 1940 à la ville de Tokyo, mais la Deuxième Guerre mondiale avait forcé à leur annulation. Vingt-quatre ans plus tard, les dirigeants japonais voulurent montrer la puissance du Japon, économique cette fois. Le gouvernement nippon ne lésina pas sur la dépense et investit d'énormes capitaux dans la construction d'installations sportives ultramodernes.

Avant les Jeux, le C.I.O. prit une décision majeure, celle d'expulser l'Afrique du Sud de la famille olympique en raison de sa politique d'apartheid.

Don Schollander
Une fois les compétitions amorcées, tous les yeux se braquèrent sur les nageurs. L'Américain Don Schollander devint le premier nageur à récolter quatre médailles d'or au cours de la même olympiade. Son compatriote Steve Clark ne fut pas en reste car il gagna trois médailles d'or. Chez les femmes, l'Australienne Dawn Fraser remporta le titre au 100 mètres style libre pour les troisièmes Jeux consécutifs. Les Jeux de Tokyo furent les derniers de Fraser. Au cours de sa carrière, cette grande dame de la natation a mérité quatre médailles d'or et quatre médailles d'argent.

Bob Hayes (centre) &
Harry Jerome (droite)
Le Néo-Zélandais Peter Snell triompha au 800 mètres et au 1 500 mètres, et fut l'unique double médaillé d'or du côté masculin en athlétisme. L'Éthiopien Abebe Bikila conserva son titre au marathon, alors que l'Américain Bob Hayes gagnait le 100 mètres et que Henry Carr des États-Unis s'imposait au 200 mètres. Hayes et Carr ont tous les deux fait carrière au football professionnel américain par la suite. Toujours en athlétisme, les sœurs Tamara et Irina Press, de l'U.R.S.S., gagnèrent trois médailles d'or. Tamara triompha au lancer du disque et au lancer du poids, alors qu'Irina remportait le pentathlon.

Vera Caslavka
Une autre grande performance fut celle de la Tchèque Vera Caslavska, qui obtint trois médailles d'or en gymnastique. Les États-Unis terminèrent avec 36 médailles d’or (90 médailles au total) alors que l'U.R.S.S. a récolté 30 médailles d’or (et 96 au total).

Faits saillants canadiens

Athlètes : 115 (95 hommes, 20 femmes)
Porte-drapeau : Gilmour Boa (tir)

- Dianne Gerace a terminé au cinquième rang du saut en hauteur, malgré une blessure au pied gauche. Avant la finale, on a dû lui geler le pied pour lui permettre de concourir sans trop de douleur.

- La septième position obtenue par Nancy McCredie correspond au meilleur résultat obtenu par une Canadienne dans l’histoire du lancer du poids.

- Détenteur du record mondial au 100 mètres, Harry Jerome a dû se contenter de la médaille de bronze, alors que l’Américain Bob Hayes remportait la médaille d’or et égalait la marque mondiale de 10 secondes. Ce fut tout de même une excellente performance pour Jerome, qui se remettait d’une opération à une jambe.

Harry Jerome (# 171) en action à Tokyo 

- En finale du 800 mètres, Bill Crothers a terminé à moins de deux mètres du légendaire Peter Snell de la Nouvelle-Zélande. Son temps de 1:45,6 fut le meilleur de sa carrière et, par le fait même, il fut l’un des quatre coureurs de la finale à battre l’ancien record olympique.

- Gerry Moro a égalé le record olympique du saut à la perche avec un bond de 4,70 mètres. Il a terminé en dixième position.

- George Hungerford, qui devait être membre du huit avec barreur, fut victime d’une mononucléose à la fin du mois d’août, moins de deux mois avant le début des Jeux olympiques. Il récupéra à temps pour aller à Tokyo, mais il fut relégué au rôle de réserviste avec Roger Jackson. Les dirigeants de l’équipe canadienne leur permirent de participer à l’épreuve du deux sans barreur, sans placer beaucoup d’espoir en eux. Leur victoire fut la plus belle surprise des Jeux de Tokyo, d’autant plus qu’ils n’avaient jamais fait équipe dans cette épreuve avant d’arriver au Japon et qu’ils s’entraînaient ensemble depuis à peine quinze jours.

- Walter Henry s’est incliné au premier tour devant le Roumain Constantin Ciuca, dans un combat des poids mouches qui a soulevé la controverse. Aux Jeux Tokyo, les arbitres
devaient employer davantage leur pouvoir d’arrêter un combat afin de protéger la santé d’un boxeur en difficulté. Ce règlement pénalisa Henry. Le Canadien fut envoyé au tapis par une droite de Ciuca, mais il se releva rapidement, prêt à poursuivre le match. Ce coup de poing avait réveillé Henry, qui devint subitement plus agressif. Il fonça sur le Roumain, mais il glissa et tomba. Aussitôt l’arbitre s’interposa et arrêta le combat. Pourtant, Henry ne fut pas mis K.-O. et l’arbitre ne fit jamais le compte de huit.

- Il s’en fallut de peu que le Canada ne délègue aucun représentant en judo aux Jeux olympiques. Finalement, l’Association olympique canadienne se ravisa à la dernière minute et elle invita Douglas Rogers à Tokyo. Le colosse de 1,93 m et de 118 kg était l’un des cinq meilleurs judokas du monde et avait étudié pendant plus de trois ans au célèbre institut Kodokan, la Mecque des judokas du monde entier. Tout au long du tournoi olympique, Rogers se fit conseillé par son entraîneur. Dans le feu de l’action, il se faisait  conseiller en anglais, en français ou en japonais. Lors de la finale contre le favori local Isao Inokuma, le français fut utilisé. C’est Maurice Allan, l’entraîneur des haltérophiles, qui traduisait les propos de l’entraîneur de Rogers, bien qu’il ignorait les subtilités du judo. Rogers et Inokuma étaient de grands amis, les deux judokas s’étant rencontrés lors du séjour du Canadien au Japon.

- Le classement officieux donnait la médaille de bronze à Gilmour Boa dans l'épreuve de la carabine petit calibre, position couchée. Lors du recomptage final, les officiels accordèrent trois points additionnels à l’Américain Tommy Pool. Ce dernier terminait l’épreuve avec 596 points, un point de plus que Boa, relégué au quatrième rang.



Or
Argent
Bronze
Total
1.
U.R.S.S.
30
31
35
96
2.
États-Unis
36
26
28
90
3.
Allemagne
10
22
18
50
4.
Japon
16
5
8
29
5.
Italie
10
10
7
27
6.
Pologne
7
6
10
23
7.
Hongrie
10
7
5
22
8.
Australie
6
2
10
18
9.
Grande-Bretagne
4
12
2
18
10.
France
1
8
6
15
21.
Canada
1
2
1
4

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire