mardi 17 juillet 2012

Jeux olympiques de Berlin - 1936

Date : du 1er août au 16 août
Pays : 49 (comités olympiques nationaux)
Athlètes : 3 963 (3 632 hommes, 331 femmes)
Épreuves : 129

En 1931, lorsque le C.I.O. accorde à la ville de Berlin le privilège d'organiser les Jeux olympiques de 1936, les nazis n'ont pas encore pris le pouvoir. Adolf Hitler est nommé chancelier en 1933 et, trois ans plus tard, la machine de propagande nazie utilisera les Olympiques afin de démontrer la toute-puissance du régime en place et la supériorité de la race aryenne.

Les dirigeants nazis ont tout mis en œuvre afin d'impressionner les nombreux visiteurs. Les infrastructures sportives étaient modernes et spacieuses et la ville était accueillante (les nombreuses affiches antisémites avaient été camouflées). Un nombre record d'athlètes (3 963) et de pays (49) ont accepté de concourir à Berlin.

Tout a été merveilleusement pour les nazis jusqu'au moment où les compétitions d'athlétisme ont débuté. Les athlètes noirs des États-Unis ont complètement anéanti la théorie de la supériorité raciale. Ces athlètes noirs ont dominé dans les épreuves de sprint et de demi-fond, amassant huit médailles d'or, trois médailles d'argent et deux médailles de bronze. Ils ont effectué des doublés or-argent dans les prestigieuses épreuves du 100 mètres et du 200 mètres.

Jesse Owens, des États-Unis
La vedette des Jeux fut Jesse Owens qui a remporté quatre médailles d'or (100 mètres, 200 mètres, saut en longueur et relais 400 mètres). La finale du saut en longueur opposait Owens à l'Allemand Lutz Long. Si le contexte politique les destinait à être des ennemis, la réalité différait beaucoup puisqu'ils étaient de grands copains. Owens devança Long et, ensuite, ils effectuèrent ensemble un tour d'honneur.

Les efforts mis en place par les dirigeants nazis furent récompensés lorsque l'Allemagne termina première au classement avec 101 médailles, dont 38 en or, devant les États-Unis qui en ont obtenu 57. Notez que l'une des médailles de l'Allemagne fut remportée par Helene Mayer, une escrimeuse d'origine juive, qui a mérité l'argent au fleuret.

Faits saillants canadiens

Athlètes : 97 (79 hommes, 18 femmes)
Porte-drapeau : Jim Worrall (athlétisme)

- En finale du 80 mètres haies, les trois premières coureuses furent chronométrées à 11,7. L’attribution des médailles fut faite après trente minutes de délibérations entre les officiels de la course. Finalement, ils classèrent la Canadienne Betty Taylor derrière Trebisonda Valla, de l’Italie (médaille d’or), et Anni Steuer, de l’Allemagne (médaille d’argent).

- Dans la finale du 800 mètres, Phil Edwards a dominé au cours des 400 premiers mètres, fidèle à sa tactique de course, mais comme ce fut le cas à Los Angeles en 1932, il n’a pu résister à la charge finale de l’Américain Woodruff et de l’Italien Lanzi. Edwards remportait sa cinquième médaille olympique en carrière, ce qui en faisait le Canadien le plus titré aux Jeux d’été.

- Au saut à la perche, Syl Apps, médaillé d'or aux Jeux de l'Empire britannique (maintenant les Jeux du Commonwealth) en 1934, s'est classé en sixième place avec un bond de 4,00 mètres. Au terme des Jeux, Apps s'est joint aux Maple Leafs de Toronto avec lesquels il y a connu une très belle carrière de 10 saisons, remportant trois coupes Stanley (1942, 1947 et 1948). Il fut intronisé au Temple de la renommée du hockey en 1961. Il a été également député conservateur de l'Assemblée législative de l'Ontario de 1963 à 1975.

- Il s'agissait du début officiel du basketball aux Jeux olympiques. L'inventeur de ce sport, le Canadien James Naismith, était à Berlin au début du tournoi. Malheureusement, il avait déjà quitté la capitale de l'Allemagne lorsque la formation canadienne a affronté la puissante équipe américaine en finale. Les États-Unis l'ont finalement emporté par 19 à 8. Notons que les rencontres de basketball étaient disputées à ciel ouvert sur un terrain de tennis en terre battue. La finale a été disputée sous des averses de pluie, ce qui explique le faible pointage. Ce sont les formations nord-américaines qui ont dominé tout au long du tournoi, puisque les États-Unis (or), le Canada (argent) et le Mexique (bronze) ont récolté les trois médailles.

- Le Canada est reparti de Berlin avec 3 médailles en canoë ; l'or par Francis Amyot en C-1 sur 1 000 mètres, l'argent en C-2 sur 10 000 mètres et le bronze en C-2 sur 1 000 mètres.



Or
Argent
Bronze
Total
1.
Allemagne
38
31
32
101
2.
États-Unis
24
21
12
57
3.
Italie
9
13
5
27
4.
Suède
6
5
10
21
5.
Finlande
8
6
6
20
6.
Japon
6
4
10
20
7.
France
7
6
6
19
8.
Suisse
4
9
5
18
9.
Pays-Bas
6
4
7
17
10.
Autriche
5
7
5
17
14.
Canada
1
3
5
9

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire