Il y a 75 ans, Jackie Robinson amorçait sa carrière avec les Royaux


Il y a 75 ans aujourd’hui, le 18 avril 1946,
Jackie Robinson disputait son premier match dans l’uniforme des Royaux de Montréal, alors que la formation montréalaise amorçait sa campagne contre les Giants de Jersey City.

Pour l’occasion, Robinson évoluait au deuxième but et frappait au deuxième rang dans l’alignement des frappeurs. Le joueur recrue de 27 ans ne déçut personne, obtenant quatre coups sûrs, dont un coup de circuit, et marquant quatre points dans une victoire facile des Royaux de 14 à 1.

Quelques mois plus tôt, le 23 octobre 1945, le président des Royaux, Hector Racine, embauchait Jackie Robinson, un joueur de race noire que les Dodgers de Brooklyn avaient en très haute estime. Le président et directeur-général des Dodgers, Branch Rickey jugeait que Montréal était l’endroit idéal pour que le jeune prodige fasse ses classes.

Lors de son unique saison à Montréal, Robinson fut une sensation sur le terrain. Il mena la Ligue internationale pour la moyenne au bâton (.349) et les points marqués (113). Il joua un rôle prépondérant dans les succès des Royaux qui terminèrent au premier rang du classement (avec une confortable avance de 19 ½ matchs) et il fut un rouage important dans la conquête de la petite Série mondiale par les Royaux. Sans compter que la présence de Robinson attira les foules partout dans cette ligue ; à domicile les Royaux établirent un nouveau record d’assistance, tandis que trois fois plus de gens se déplacèrent dans les autres villes du circuit lors des visites de l’équipe montréalaise.

L’année suivante, Robinson brisait la barrière raciale du baseball majeur, alors qu’il mérita un poste avec les Dodgers de Brooklyn, avec lesquels il évolua avec brio pendant 10 saisons de 1947 à 1956.

Commentaires

Messages les plus consultés de ce blogue

Il était une fois le 7 septembre - Tragédie du Lokomotiv Yaroslavl

Le dernier cadeau de Gilles Villeneuve

Jeux olympiques d'Atlanta - 1996